Chat Nebelung

Publié le par M.

Ma chatte serait une Nebelung.

 

C'est une race éteinte qui est en train de renaître à partir du chat russe. D'après Wikipédia, en 2009, il n'y en a que 10 inscris au LOOF:

Pour obtenir un Nebelung, il faut deux générations et seulement 1/4 des chatons correspondent aux critères, les autres sont des croisés intermédiaires.

 

Bref, c'est un chat ultra rare et qui doit certainement couter très cher.

 

P1010059.JPG

 

D'où vient la mienne? D'un abandon à une époque où la race n'est pas reconnue en France. On m'a proposé de récupérer une adulte craintive et difficile, qui s'avère être une merveille de douceur et de séduction. Elle fait craquer même ceux qui détestent les chats.

 

Moi je l'ai fait stériliser.

- parce que je suis pas éleveur.

- parce qu'il y a trop de surpopulation.

- parce que l'utérus de ma chatte n'est pas un jouet ni un exutoire à une frustration de maternité.

- parce que je refuse de prendre ma responsabilité sur l'avenir des chatons.

 

Parce que je suis pas comme ces connards qui font reproduire n'importe comment leur bête, parce que c'est meugnon, parce que c'est pas grave si on arrive pas à les caser, il y a la SPA et au pire, on les tue, pas grave si la mère crève à la mise bas. Une chatte, ce n'est pas une femelle humaine, c'est pas en manque de bébé, ni de reconnaissance sociale, la sallie est douleuse, la mise-bas est douloureuse, surtout avec des connards de maître qui ne savent pas gérer. Et quid des chatons? Tant qu'ils sont mignons ça va, ensuite tant pis!

 

Les frustrées de l'utérus feraient mieux de s'acheter une poupée (et se faire stériliser au passage, car des cons, il en nait toutes les secondes) au lieu jouer avec le ventre de leur chatte.

 

Quand on aime son chat, on le stérilise.

 

Des chats sympa, il y en a des millions à l'adoption. Voyez, on peut même adopter un chat ultra-rare et merveilleux. Si j'avais fait reproduire le precédent, je serait passée à côté et j'aurais fait des chatons maltraités de plus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article